Convention relative aux droits de l’enfant

Une Municipalité amie des enfants est une municipalité qui met en œuvre la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies à l’échelle locale. Les principes directeurs en tant qu’assise d’une Municipalité amie des enfants reflètent les principes fondamentaux de la Convention. Quatre articles clés de la Convention guident les actions des Municipalités amies des enfants.

Non-discrimination (article 2)

Les droits de tous les enfants sont respectés, sans discrimination d’aucune sorte, indépendamment de la race, de la couleur, du sexe, de la langue de l’enfant ou de ses parents, de son opinion politique ou autre, de son origine nationale, ethnique ou sociale, propriété, invalidité, naissance ou autre statut.

Intérêt supérieur de l’enfant (article 3, paragraphe 1)

L’intérêt supérieur des enfants est une considération primordiale dans les décisions qui peuvent les affecter, le gouvernement assurant les soins et la protection nécessaires à leur bien-être.

Le droit inhérent à la vie, à la survie et au développement (article 6)

Les enfants ont droit à la vie, le gouvernement s’engageant à garantir, dans toute la mesure du possible, leur droit à la survie et à un développement sain.

Respect des opinions de l’enfant (article 12)

Les enfants ont le droit d’exprimer leurs opinions et ces dernières doivent être prises en compte dans les décisions qui les concernent.