FAQ

Des réponses à vos questions!
Comment intégrer le réflexe « penser et agir famille » au sein de ma municipalité?

La Politique familiale municipale (PFM) et son plan d’action sont des bons moyens pour une municipalité d’ajuster son offre de services pour mieux répondre aux besoins des familles de son territoire. La Politique familiale municipale facilite la prise de décisions du conseil municipal et des directions des services sur les enjeux ayant un impact sur la qualité de vie des familles. De plus, la nomination d’une élue ou d’un élu responsable des questions familiales assure la présence d’un représentant des intérêts des familles auprès du conseil municipal et dans la communauté. Toutefois, ce réflexe doit aller au-delà de la Politique familiale municipale, car les familles occupent une place importante dans leur communauté, et leurs besoins spécifiques doivent être pris en compte dans toute politique et toute action mises en œuvre par les municipalités.

Quels sont les principaux arguments à mettre en évidence pour mobiliser un milieu à réaliser une politique familiale?
Comment intégrer le réflexe « penser et agir famille » au sein de ma municipalité?

Bon nombre de municipalités misent sur la politique familiale pour attirer et retenir leurs familles dans la communauté et pour favoriser le sentiment d’appartenance, de solidarité et d’entraide. Élaborer une politique familiale municipale, c’est aussi une façon d’encourager la participation des familles dans le développement de leur milieu de vie. Puisqu’elle est réalisée en concertation avec les acteurs du milieu, la Politique familiale municipale devient un excellent levier pour mobiliser la communauté autour du mieux-être des familles. Pour plusieurs municipalités, une telle politique a permis une plus grande cohésion lors de la mise en œuvre des actions tant de la municipalité qu’entre les municipalités d’une même MRC.

Pourquoi doit-on consacrer entre 18 et 24 mois pour réaliser le processus d’élaboration d’une politique familiale municipale?

Une durée de 18 à 24 mois constitue la période idéale à la réalisation d’une démarche d’élaboration ou de mise à jour d’une politique familiale municipale, en tenant compte des acquis et de la taille des municipalités. Cette période favorise la mise en place d’un processus optimal permettant la mobilisation et la concertation des citoyennes et citoyens et des organismes du territoire, en plus de l’appropriation de la politique par le conseil municipal, les divers services municipaux et les partenaires.

Quelle devrait être la durée idéale d’un plan d’action?

Le plan d’action doit être établi pour un minimum de trois ans. Une évaluation annuelle de l’état d’avancement du plan d’action, notamment lors de la préparation du budget, est une bonne pratique à mettre en place.

Quand puis-je communiquer avec Espace MUNI pour bénéficier du soutien technique offert dans le cadre du programme?

Espace MUNI est tenu de respecter le protocole du ministère de la Famille qui encadre l’annonce des cohortes. Il est donc possible que vous ayez reçu votre lettre d’acceptation et que vous ayez signé la convention sans que nous ayons pour autant reçu la confirmation pour offrir le soutien. Soyez assuré qu’à partir du moment où nous avons cette confirmation, les projets sont attribués à l’équipe d’accompagnement d’Espace MUNI. L’accompagnatrice ou l’accompagnateur qui vous est attitré communiquera avec vous dans les plus brefs délais.

À quoi servent les heures de soutien technique offertes par Espace MUNI?

Les accompagnatrices et accompagnateurs d’Espace MUNI aident l’ensemble des participants des comités de pilotage ainsi que les responsables du projet à franchir avec succès toutes les étapes d’une démarche. Les membres de notre équipe d’accompagnement sont des experts du processus. Ils sont reconnus pour leurs connaissances du milieu municipal. Ils possèdent un important coffre à outils qu’ils peuvent vous transmettre au moment opportun de la démarche afin de vous aider à bien cheminer. Le nombre d’heures d’accompagnement est déterminé par le programme de soutien aux politiques familiales municipales du ministère de la Famille.

Pourquoi et comment impliquer les responsables des services municipaux?

Une des conditions de succès à la mise en œuvre d’une politique familiale municipale et de son plan d’action est l’engagement de la direction générale et des directions de services dans la démarche d’élaboration ou de mise à jour; c’est pourquoi ils doivent être appelés à collaborer tout au long de la démarche. Cela peut se faire sous différentes formes, par exemple avec la participation à titre de membre au comité de pilotage, lors d’une rencontre de partage entre le comité et les responsables des services ou encore par la validation du plan d’action, notamment en identifiant les ressources nécessaires, les échéanciers et des indicateurs de résultats.

La municipalité ou la MRC peut-elle confier l’animation du processus et la rédaction des documents à une firme ou une ressource externe? Si oui, quel lien devra être établi avec Espace MUNI?

Oui, la municipalité ou la MRC peut confier le mandat à une ou un responsable de la charge de projet externe. Peu importe sa provenance, la chargée ou le chargé de projet sera appelé à jouer un rôle pivot dans la démarche. Il sera donc important pour la municipalité de bien définir, dès le départ, son mandat, notamment celui de travailler conjointement avec Espace MUNI. Cette collaboration vise à franchir avec succès toutes les étapes d’une démarche, car Espace MUNI possède une reconnaissance, l’expertise et de nombreux documents de soutien permettant de maximiser les retombées souhaitées pour votre milieu.

Est-il avantageux de réaliser une politique familiale de la MRC?

Oui, car la réalisation d’une politique familiale permet à une MRC de dégager les grandes lignes d’un cadre de référence qui orientera les actions en faveur des familles dans les municipalités qui désirent mettre leurs ressources en commun. Des plans d’action propres à chacune des municipalités pourront être élaborés de façon à mieux répondre aux besoins précis des familles. Il pourrait y avoir des regroupements de municipalités en fonction des territoires, sur une base volontaire, selon les affinités. Ainsi, par ses responsabilités, la MRC est souvent bien placée pour intervenir et maximiser l’impact d’une action sur la qualité de vie des familles de l’ensemble du territoire (exemples : transports en commun, habitation, réseau scolaire, aménagement du territoire). De plus, le partage et la mise en commun de ressources humaines, financières, techniques et de communication entre les municipalités et la MRC favorisent la participation de toutes les municipalités, particulièrement les plus petites.

Est-il possible de faire une démarche de politique familiale municipale en incluant la démarche Municipalité amie des aînés (MADA)?

Oui. Il est possible de faire une politique familiale municipale en incluant une démarche MADA. Afin que la démarche soit un succès, vous devez :

  • inviter des personnes aînées ou des organismes représentant les intérêts des personnes aînées (au moins deux) à siéger sur le comité de la politique familiale;
  • adopter deux résolutions au conseil municipal, soit une pour la démarche MADA et une autre pour l’élaboration ou la mise à jour de la PFM;
  • développer la culture « penser et agir personnes aînées », en plus de maintenir la culture « penser et agir famille »;
  • favoriser la participation des personnes aînées ainsi que la concertation et la mobilisation de toute la communauté pour que les milieux de vie correspondent davantage aux besoins des personnes aînées, tout en n’oubliant pas les familles;
  • tenir compte des besoins particuliers des personnes aînées et dépasser la simple promotion des relations intergénérationnelles;
  • permettre la participation pleine et entière des personnes aînées dans vos activités de consultation.
Comment intégrer le réflexe « penser et agir famille » au sein de ma municipalité?

Oui. Il est possible de faire une politique familiale municipale en incluant une démarche MADA. Afin que la démarche soit un succès, vous devez :

  • inviter des personnes aînées ou des organismes représentant les intérêts des personnes aînées (au moins deux) à siéger sur le comité de la politique familiale;
  • adopter deux résolutions au conseil municipal, soit une pour la démarche MADA et une autre pour l’élaboration ou la mise à jour de la PFM;
  • développer la culture « penser et agir personnes aînées », en plus de maintenir la culture « penser et agir famille »;
  • favoriser la participation des personnes aînées ainsi que la concertation et la mobilisation de toute la communauté pour que les milieux de vie correspondent davantage aux besoins des personnes aînées, tout en n’oubliant pas les familles;
  • tenir compte des besoins particuliers des personnes aînées et dépasser la simple promotion des relations intergénérationnelles;
  • permettre la participation pleine et entière des personnes aînées dans vos activités de consultation.
À qui dois-je m’adresser si j’ai d’autres questions?

Adressez-vous directement au ministère de la Famille pour toutes les questions en lien avec les modalités du programme, les clauses du protocole d’entente que vous avez signé, les délais supplémentaires, les dépenses admissibles et la reddition de compte.

Vous pouvez joindre votre direction de services à la clientèle du ministère de la Famille par courriel ou en composant le 1 855 336-8568.

Communiquez avec Espace MUNI pour toutes les questions concernant les étapes du processus, notamment :

  • Quelles sont les principales étapes à réaliser et combien de temps devons-nous prévoir?
  • Quelles sont les premières étapes à réaliser pour partir du bon pied?
  • Que trouve-t-on dans une politique familiale et un plan d’action?
  • Est-ce qu’il y a des outils pour m’aider à réaliser les étapes?

Si une accompagnatrice ou un accompagnateur vous a déjà été attitré, cette personne est la plus apte à répondre à vos questions.